EXPOSITIONS

Exposition Starsky & Hutch

Exposition Starsky & Hutch

Une exposition organisée par les Beaux-Arts de Bordeaux.

L’exposition Starsky & Hutch est une expérimentation à l’échelle 1:1 des Auditeurs Libres.

Chacun a été invité à travailler en duo (1 & 1=1).
Forts d’une pratique et d’une formation artistique et théorique complète (dessin, peinture, sculpture, pratiques plastiques autour de l’atelier et du musée, histoire de l’art, visites d’expositions, sorties…), les Auditeurs Libres ont accepté de questionner leurs créations individuelles afin de rencontrer l’autre.
Discussions, partage, harmonie, mais aussi dispute, discorde et compromis trouver un équilibre n’est pas toujours évident.
Deux créateurs pour une production commune, c’est le parti pris de l’exposition Starsky & Hutch qui mêle travaux élaborés au cours de l’année avec les professeurs ainsi que de nouvelles productions.
De cet échange jaillira une émulsion créatrice, mettant en avant les acquis intellectuels et plastiques développés au cours de l’année par le corps enseignant. La singularité existe ici par la multiplicité.

J’ai eu la chance d’y présenter 3 de mes œuvres réalisées cette année. “Un poème”, un ensemble de 18 tableaux de peintures sur châssis 30x30cm ; “Le monde n’est que fréquences vibratoires”, une map-monde réalisée en mosaïque de vinyles et peinture acrylique sur châssis de 190 x 130cm et “Fête Foraine”, une installation réalisée avec Aurélie Billat-Payet.

Voici le texte qui accompagnait ma démarche :

Une complète s’il vous plaît : Œuf Jambon Fromage

Expérimenter le duo c’est accepter de sortir de sa bulle pour partager ses idées, son univers. L’occasion de s’enrichir, de se réinventer à travers une adaptation constante. C’est la construction d’espaces où l’on s’implique peu ou totalement, en surface ou en profondeur. De lieux où le compromis est indispensable pour que chacun puisse y trouver sa place et s’y épanouir. À travers 3 expériences, j’ai pu découvrir différentes facettes de ce travail.

Un poème est le résultat d’un coup de cœur.
La symbiose : quand la rencontre est une évidence, d’une fluidité parfaite, quand l’œuvre naît et se construit sans effort, sans lutte, dans une profonde communion qui sublime le simple fait de créer. À force de répétition des gestes et à force d’essayer de me mettre dans la peau d’Etel Adnan pour trouver tour à tour la bonne composition, les bonnes couleurs, j’ai eu à un moment donné le sentiment d’être habitée par elle, comme si à travers mes mains c’était elle qui peignait. Alors présenter un travail avec cette artiste était obligatoire, même sans lui en avoir parlé.

Le Monde n’est que fréquences vibratoires est le résultat d’une défaite.
L’abandon : quand l’ambiance est lourde, pesante et que l’incompréhension devient insupportable, que l’on comprend que la seule issue possible est le retrait, la fin. L’échec est vécu ici comme une rupture, une déchirure, l’avortement d’un projet né d’une rencontre avec Boxon Records, qu’il a fallu porter seule pour ne pas qu’il meure.

Fête Foraine est le résultat d’une complicité.
L’équilibre : ni douloureux, ni sublimé, mais partagé. Aurélie Billat-Payet et moi-même portant chacune le projet plus loin grâce à nos différences et notre sensibilité propre. Les mots y sont aisance, apaisement, plaisir et la simple joie d’être ensemble dans une même direction.

Morgan Le Ruyet

Vernissage le mardi 18 juin 2013 dans la salle Capitulaire de la cour Mably
3, Rue Mably - 33000 Bordeaux

Exposition du 18 au 24 juin 2013 ouvert tout les jours de 12h à 19h.

Commissaire d'exposition : Coline Gaulot et Aude Dumay.

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.